Entrevue avec Jean-Philippe Lalonde, Lifestyle Footwear Program Manager chez Salomon

Credit author Dam Chantha

. Entrevue avec Jean-Philippe Lalonde, Lifestyle Footwear Program Manager chez Salomon

Salomon est reconnue pour ses chaussures de course sur sentier. Si vous assistez à un événement de course sur sentier, vous remarquez que la plupart des athlètes ont aux pieds des souliers Salomon. Ce n’est pas pour rien que la marque est l’une des chefs de file dans le monde du trail running. Au cours des 2 dernières années, les chaussures Salomon se font cependant remarquer dans un environnement bien différent : la ville. Dans le Mile-End, quartier en vogue de Montréal, comme dans les boutiques de sneaker et sur les plateformes de la semaine de la mode de Pairs, elles sont sur tous les pieds.

 

this is a test of jacko

Lors de notre récente visite au siège social de Salomon en France, nous avons eu le plaisir de nous entretenir du phénomène avec Jean-Philippe Lalonde, Lifestyle Footwear Program Manager chez Salomon.

Magasinez Salomon

whetergklsjfg dfjkldsfkl fdsfkl;f fdsfl;kds fdsl;k

 

Altitude Sports: Comment as-tu été approché par Salomon?

Jean-Philippe Lalonde :  J’étais au bon endroit au bon moment. Je prenais un vol pour Vancouver . Quelqu’un de l’équipe de Salomon m’a repéré à bord de ce vol.  Une fois arrivé à l’hôtel, j’ai posé mes sacs et je suis redescendu au lobby pour aller manger, puis Julien Traverse, m’a salué. On a finalement réalisé qu’il m’avait pris pour quelqu’un d’autre, mais malgré tout, on a eu une superbe discussion et on a décidé d’aller manger ensemble ce soir-là. Une chose menant à une autre, il m’a demandé d’appliquer pour le poste qui est celui de Product Line Manager pour le volet Lifestyle chez Salomon. Donc 4 mois plus tard, je me retrouvais ici, à Annecy. Disons que c’est un petit changement de vie.

fdsfds fdfjkdsfds fdsf

 

Altitude Sports: Comment Salomon a fait son entrée dans le monde du Lifestyle Sneaker?

Jean-Philippe LalondeOn peut dire que le premier vrai projet Lifestyle a été celui avec The Broken Arm, en 2015 (une boutique fashion à Paris). Après plusieurs appels, ils ont non seulement réussi à faire entrer (Le Snowcross) en boutique, mais ils sont également entrés en contact avec Julien Traverse, qui s’occupait à ce moment-là du programme Lifestyle chez Salomon, malgré le peu d’amplitude que ce projet comportait à l’époque. Ils ont donc créé une chaussure Snowcross à leur image, avec un coloris exclusif. Le projet a connu un grand succès. C’est d’ailleurs à ce moment-là que j’ai pris connaissance de Salomon dans le marché du sneaker et du sneaker mode. Le projet a donc eu un impact important puisque Salomon a déclenché le début de quelque chose. J’ai commencé en octobre 2016, à ce moment-là on avait des projets avec The Broken Arm et avec Boris Bidjan qui étaient lancés. J’ai donc attrapé la balle au vol en commençant et Salomon m’a laissé mener ces projets à terme.

Altitude Sports: La Black Edition est le premier lancement Lifestyle de Salomon que nous avons reçus chez Altitude Sports. Quelle est l’histoire derrière cette collection?

Jean-Philippe Lalonde: Tout le projet a commencé avec The Broken Arm. On a lancé la première Snowcross, qui fut un grand succès. Ensuite, on a continué avec la Black Edition. Tous les modèles sont vraiment très intéressants. Il s’agit en fait de chaussures S/Lab qu’on a refait en noir. Nous n’avions pas de plan précis au départ, mais ça restait des chaussures de performance très prisées, que nous allons d’ailleurs relancer pour la collection de cet automne (2018) . Les premières chaussures de la collection ont été lancées au début de juin. Ce qui est intéressant, c’est que la Black Edition n’a pas seulement fait du bruit auprès du public, mais aussi auprès des créateurs.

Collection Black Edition de Salomon

S/Lab Wings 8 Black LTD

Magasinez

S/Lab Speedcross Black LTD

Magasinez

S/Lab Sonic Black LTD

Magasinez

Altitude Sports: Notre prochain arrivage de souliers lifestyle est la série Advanced, que peux-tu nous dire sur cette collection?

Jean-Philippe LalondeLe premier modèle Advanced était une XT 6. À mon avis, c’est une chaussure tout simplement incroyable, avec un potentiel fou. Les modifications qu’on a apportées pour le modèle 2018 se situent essentiellement au niveau des couleurs, avec quelques modifications au niveau des matériaux utilisés. On a donc une version toute blanche, toute noire, grise avec un châssis et on a des variantes. On a une variante outdoors revisitée, une variante athlétique revisitée et une variante course revisitée. Donc, pour la XT 6 et la Snowcross, on a vraiment effectué un travail de couleurs, et on a adapté certaines matières, comme une bande élastique à la cheville qui est plus résistante, plus confortable aussi.

 

Altitude Sports: Entre le designer Ralph Lauren qui porte des Salomon et un article GQ sur l’essor de Salomon dans le monde de la mode, on sent le momentum. Quelle a été ta réaction face à toute cette visibilité?

Jean-Philippe Lalonde: Je vais répondre à ta question un peu différemment. Quand j’ai commencé, mon objectif était de créer des chaussures que j’allais moi-même porter. Ce n’était pas très évident chez Salomon, parce que ce n’était pas quelque chose qui m’attirait au début. Je suis arrivé à mon but rapidement, et il a fallu que je m’en trouve un autre. J’ai donc décidé de créer des chaussures que mes amis allaient vouloir porter! Finalement, je suis passé à un mode un peu plus commercial.

Ce que j’ai trouvé bien, c’est que le management ici chez Salomon était très ouvert. Ils comprenaient que c’était un projet qui n’allait pas se faire tout de suite, mais heureusement on avait le luxe d’avoir suffisamment de temps pour bien le faire. Tranquillement on a donc travaillé sur les bases et on a pris le temps de trouver les bons commerçants. Des stylistes ont également commencé à s’intéresser à notre projet, et ont commencé à voir nos modèles dans plusieurs publications.

Rachael Rodgers, une styliste hors-pair basée à Berlin, est devenue en quelque sorte une ambassadrice pour nous et présente nos chaussures de façon régulière. Alec Leach, le fashion editor chez Highsnobiety est aussi un fan de nos chaussures, et il a porté la Snowcross presque tout l’hiver dernier et à toutes les fashion week auxquelles il était, comme à Berlin ou à Paris. Il a vraiment créé un following pour cette chaussure-là. Après ça, Boris qui présente nos chaussures à chaque saison sur le runway, c’est sûr que c’est un plus. Il y a eu la designer française Marine Serre, la récipiendaire du prix LVMH pour le meilleur designer de mode émergeant. Elle a présenté nos chaussures mesh à son show Automne 2018. De plus, on sait que les acteurs clefs dans la communauté de la mode endossent nos produits. Après, quand on va dans les fashion show, on voit que les acheteurs portent déjà nos produits!

 

Altitude Sports: Comment expliques-tu l’engouement pour les sneakers lifestyle?

Jean-Philippe Lalonde Il y a vraiment un désir d’avoir une chaussure qui fonctionne, faite pour une utilisation quotidienne. On réalise aussi que les chaussures de mode ne répondent pas au besoin de confort, ni au besoin de protection contre la pluie, par exemple. Il y a un désir d’avoir une chaussure confortable, et ce que j’observe, c’est que le sneaker, c’est vraiment ce qu’on appelle un luxe accessible. Il y a moyen de modifier complètement sa tenue, en changeant simplement de chaussure. C’est devenu l’élément de prédilection pour le consommateur urbain. On voit qu’il y a un désir pour un nouveau type de produit, à la fois mode et plein air, ainsi que pour de nouvelles marques. Salomon n’existait pas avant dans le milieu de la mode, mais c’est vraiment en train de devenir quelque chose.

« On réalise aussi que les chaussures de mode ne répondent pas au besoin de confort, ni au besoin de protection contre la pluie, par exemple. Il y a un désir d’avoir une chaussure confortable, et ce que j’observe, c’est que le sneaker¸ c’est vraiment ce qu’on appelle un accessible luxury. »

Altitude Sports: Et comment vois-tu l’avenir du sneaker lifestyle? Quelles sont les prochaines étapes?

Jean-Philippe LalondeLes chaussures de plein air en milieu urbain, ce n’est pas juste une tendance éphémère. C’est vraiment quelque chose qui est en train de se créer pour de bon, avec une identité propre. Un peu à la manière des chaussures de basketball il y a quelques années, qui étaient la grosse tendance. Ensuite, il y a eu les chaussures de course. Maintenant, toutes les chaussures de plein air et de course sur sentier sont véritablement en train de créer leur propre place sur le marché. Je vois vraiment un avenir prometteur pour ce type de chaussure! Ce qui est bien avec Salomon, c’est qu’on n’est pas en train d’essayer d’inventer une histoire, c’est quelque chose qui fait déjà partie de nous. C’est authentique : on n’essaie pas de créer quelque chose qui ne correspond pas à Salomon.

 

« Les chaussures de plein air en milieu urbain, ce n’est pas juste une tendance éphémère. C’est vraiment quelque chose qui est en train de se créer pour de bon, avec une identité propre. »

Altitude Sports: Dans le futur, pouvons nous nous attendre à plus de collaborations et de collections de la part de Salomon dans le domaine du sneaker lifestyle?

Jean-Philippe Lalonde : Je vais diviser cette réponse en trois. Premièrement, il y a la partie que l’on appelle Salomon Advanced, qui est une version plus progressive des modèles que l’on a chez Salomon. Après, il y a toutes les collaborations avec Boris et The Broken Arm, donc toutes les collaborations modes, et il y a aussi un autre volet qui correspond aux collaborations sports, comme ce que l’on fait avec Satisfy Running et District Vision. Pour le volet Advanced, c’est vraiment quelque chose qui est appelé à croître. Pour l’instant, on travaille beaucoup avec les archives, mais pour le futur, il y a un réel désir de créer de nouveaux modèles dans cette catégorie. Ce seront des modèles pour la randonnée et la course sur sentier. Encore une fois, l’idée est de rester authentique à Salomon, mais avec une toute nouvelle interprétation.

Altitude Sports: Pourrais-tu expliquer qui sont les membres de ton équipe et quels sont leurs rôles?

Jean-Philippe Lalonde : Je partage mon quotidien avec mon équipe immédiate, composée de deux personnes, Ryan et Maëlle. Ryan est notre designer footwear, c’est à lui que revient la tâche de concrétiser ma vision. Maëlle, c’est le maillon indispensable de la chaîne puisque c’est notre développeur. Elle fait le relais entre Salomon, ici à Annecy, et nos usines en Asie. En plus de ça, c’est l’organisation même de notre équipe. Sans elle, tout serait très chaotique, car Ryan et moi avons tendance à travailler de manière très intuitive. Maëlle est là pour nous organiser, pour nous amener à bon port, et surtout pour nous rappeler qu’il y a des échéanciers à respecter! On travaille donc en micro-équipe, à la manière d’une petite entreprise, au sein d’une très grande entreprise.

 

Magasinez Salomon

Cannot get other user media. API shut down by Instagram. Sorry. Display only your media.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *